les thermes

Bonjour!

Cet article est un petit résumé qui vous permettra de mieux comprendre le but des différentes pièces des thermes et de savoir ce que l’on y faisait.

Je m’appuierais sur deux blogs ( pour les voir cliquez sur « deux » et « blogs ») et sur l’encyclopédie libre wikipédia.

Les grecs sont en avancent sur les romains au sujet des bains. En effet, les thermes sont une idée grecque. Mais celle-ci sera améliorée par les romains.

Les grecs se baignaient « individuellement ou collectivement, dans des établissements d’abord assez rudimentaires ». Ils se « perfectionnèrent surtout à partir du IVe siècle av J. C.. Quant (…) Romains, jusqu’au IIe siècle au moins, ils se lavaient avec parcimonie et ne connaissaient que des salles de bains sombres et sans confort ». D’après des découvertes archéologiques les premiers bains datent de 2 000 ans av.J-C. Mais la pratique du « bain » n’est pas reconnu avant le V e siècle av J-C en Grèce. Les thermes publiques apparaissent au I e siècle av. J-C. Les thermes privées sont apparues un peu avant. En effet, de nombreuses maisons particulières possédaient des installations thermales de petite envergure. Il faut attendre 25 av. J-C, sur l’ordre de Marcus Vipsanius Agrippa, pour voir les thermes telles qu’elles seront organisées par la suite.  A partir de cette date les thermes se répandent dans tout l’Empire.  « La construction des thermes revenait à l’empereur ou à ses représentants, les coûts de fonctionnement des thermes étaient donc assurés par les finances publiques » (wikipédia).

« Les Romains se rendaient aux thermes pour l’hygiène corporelle et les soins complets du corps, mais ce lieu avait aussi une fonction sociale importante. Les thermes faisaient partie intégrante de la vie urbaine romaine ; on s’y lavait, (…) on y rencontrait ses amis, on y faisait du sport, on jouait aux dés, on se cultivait dans les bibliothèques, on pouvait aussi y traiter des affaires ou se restaurer. » (wikipédia). Toutes les classes sociales s’y rendaient car le prix d’entrée est peu cher, mais les classes plus aisées profitaient plus de leurs thermes privées. Mais les thermes séparaient les hommes et les femmes soit en créant des parties identiques mais séparées par un mur soit en mettant en place des horaires d’entrées différentes.

Les pièces principales sont :

  • l’apodyterium (vestiaires) ;
  • le sudatorium (étuve humide) et le laconicum (étuve sèche).  Ceux sont des salles de transpiration;
  • le caldarium (bain chaud par aspersion ou immersion) ;
  • le tepidarium (bain tiède) ;
  • le frigidarium (bain froid);
  • le palestre (dans la cour pour les exercices physiques);
  • natatio ( = piscine, dans la cour);
  • l’hypocauste  (système de chauffage par le sol);
  • le praefurnum (désigne le foyer lui-même ou le conduit dans lequel on insère le combustible qui alimente l’hypocauste);
  • Plus rarement : bibliothèque, salle de spectacles, jardins, complexes de loisirs.
 Les romains suivaient un « parcours » d’échauffement progressif puis de refroidissement. Ils se déshabillaient au vestiaire et confiaient leurs habits à des esclaves. Ils allaient ensuite dans le tepidarium, puis dans une salle plus chauffée (le sudatorium ou le laconicum), parfois ils passaient directement au caldarium. Dans la piéce du calidarium se trouve à gauche un labrum (l’eau fraîche dans une grande vasque)et à droite un alveumou un alveus (Bain d’eau chaude, construit dans le plancher d’une salle de bain, à l’extrémité opposée de celle qui contenait le labrum et au fond se trouvait un degré qui servait de siège pour le baigneur quand il était entré dans l’eau). Dans ce bain d’eau chaude, les romains se raclaient la peau à l’aide d’un strigile (sorte de racloir en fer recourbé) puis ils pénétraient dans l’étuve. Ils restaient dans le caldarium pour se reposer. Ils passaient ensuite au frigidarium. Pour finir, les romains se faisaient parfois massés, épilés… Ils allaient dans le palestre au début ou à la fin du parcours. Ils allaient également se reposés dans la bibliothèque, les salles de spectacles…
A Pompéi, il y a trois thermes principales : les thermes de Stabies, les thermes centraux et les thermes du Forum. Ces trois thermes sont traitées dans ce blog. Elles se basent sur la même organisation dont j’ai parlé précédemment. Ces thermes sont restaurées après le tremblement de terre de 62 av J-C et elles sont utilisable lors de l’éruption du Vésuve en 79 ap. J-C. 
M.S

Advertisements
Cet article, publié dans les bâtiments publics, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s